Micropaiment

Publié le 8 Juillet 2008

L'industrie se bouge pour le micropaiement.

Et j'ai envis de dire "bein c'est pas trop tot !"

Le micropaiement va vraiment revolutionner notre mode de consommation online.
En cherchant les articles de fonds chez les poids lourds d'internet (IBM, Microsoft, Amazon, ...) on remarque que les recherchent se font, les articles apparaissent par ci par la, les technologies adaptées au micropaiement aussi.

En quoi cela va t'il changer notre monde de consommation ?
Je suis un early-adopter du micropaiement (en tant que consomateur) : Les jeux a "item mall" (qui peuvement vite devenir très couteux), le L$ bien evidemment, les ebook "par chapitre" (on achete un seul chapitre au lieu de la totalité d'un livre technique très couteux), et ... des idées à faire.

Il y a des chances que les gros logiciels couteux disparaissent, sauf pour les grosses entreprises et industries. Et encore ... on peut trouver de longue date des logiciels "évolutif à la demande", IBM en tête. Mais on est très loin du "micropaiement" dans ce genre de cas. Pourtant le principe reste le même.

Maintenant, on ne veux payer que ce que l'on consomme reellement, et c'est valable dans une multitude de domaines.
Les jeux vidéos (ils sont toujours en avance sur tout) ont créés les "game cards", au lieu de payer un abonnement au mois, tu peux payer a l'heure, au jour, a la semaine.

Amazon, via son Amazon Webservice (dont S3 est le plus celebre, avec EC2) vent des ressources materielles a l'heure. On peut y acheter de l'espace disque (au Go), du cpu (a l'heure d'utilisation), de la bande-passante, et d'autres services derivés de ces 3 là (base de données par exemple). Pour des sommes aussi ridicules que 0.1$ par heure de cpu. ou même 0.000001$ par "requetes" dans le cas du systeme "Simple Queue".

Gandi a une offre VPS (en beta) ou on peut acheter des "parts" de materiel, par jour.

Pour prendre un exemple du bien fondé des Amazon Webservices, prenons le cas de SecondLife.
Toutes les x semaines, il y a une nouvelle version, a ce moment la il y a une enorme demande en bande passante et en ressource materielle, et le reste du temps les serveurs dediés au telechargments de la derniere version se roulent les pouces. Plutot que de consacrer d'enormes ressources materielles qui ne vont rien faire 99% du temps du temps, ils utilisent Amazon S3 pour le telechargement du client. Economique et écologique :)

Bref, revenons en au micropaiement.
L'exemple le plus frappant de logiciel cher dont le commun des mortels n'utilise que 10% des fonctionnalitées : Windows et Office.
Je suis absolument persuadé que ce genre de logiciel est destiné à être obligé de passer un jour par la micropaiement. Soit en utilisant un "office online" (ou on payerait par exemple 0.001€ par pages sauvegardée), soit dans le cas de windows : un logiciel/systeme extremement modulaire et peu cher a l'achat, ou on active les features a la demande. Soit en achetant une licence permanente, soit en "louant" la fonctionalité pour quelques jours. Quelque part, cette "migration" vers un tel principe est deja en cours dans de multiples domaines.

On devrait voir fleurir (ca commence deja) de plus en plus de services de micropaiement, et des logiciels modulaires ou l'on peut microacheter des fonctionnalitées.

Le marché est presque pret pour ca.
Un autre (énorme!) interet sera dans les "plateforme de micropaiement".
Ceux qui vont s'imposer comme les plateformes de references pour les micropaiements vont se faire des couilles en or (et pas des microcouilles hein).
Un consommateur pourra acheter en une fois une certaine quantité de "microcredits" qu'il pourra ensuite consommer à a l'envie sans devoir ressortir la CB a chaque micro-achat.

La grande difficulté sera dans le developpement de logiciels modulaires.
Mais je ne m'inquiete pas trop sur ce point la, je pense que les plateformes de micropaiement à venir vont developper des librairies specifiques et adaptée a ce systeme de "module a la demande". En fait il y a même des chances que la plateforme de micropaiement qui arrivera a s'imposer sera celle qui aura été capable de fournir les outils de developpement necessaires aux concepteurs.

Steam le fait par exemple, ils ne font pas dans le micropaiement, mais ils sont une plateforme de distribution a laquelle est rajoutée tout une serie de service communautaires (le chat "steam" integrés dans chaque jeux vendu sur steam, les "achievments", etc).

Amazon est en train de plancher la dessus aussi on dirait.
Amazon a un gros paquet de trucs en cours, si vous avez de quoi acheter des actions a long terme ... je parierai sur amazon pour les années a venir. (au passage, le big boss d'amazon est un des investisseurs de secondlife, il me semble meme que c'est lui qui a aidé Philip Linden a monter son business).

Maintenant, la grande question n'est pas "est ce que ca va marcher ?" car il est certains que ca va marcher, mais "quand" ? Au fil du temps j'ai appris a calmer mes ardeurs d'early-adopter. J'aurai tendance a m'investir a fond dans ce type de marché, mais je sais que c'est trop tot et que finalement il n'y a pas grand chose à gagner a s'investir trop tot. Mis à part une expertise que je suis incapable de vendre :)

Rédigé par kerunix Flan

Publié dans #y'a de l'idée

Repost 0