Sysadmin : technicien écolo et innovant

Publié le 16 Juillet 2008

C'est pas tous les jours qu'on n'arrive à caser tous ces mots dans la même phrase, à moins de vouloir les mettre en opposition.

Sysadmin, comme "administrateur système" est un metier, technique.
C'est aussi un truc de branleur. (je ne savais pas comment caser ca dans le titre).
Branleur dans le sens ou il est capable de déployer un effort considérable sur le moment, pour faire en sorte que l'ordinateur fasse ensuite le boulot a sa place, et .. enfin, pouvoir profiter du repos du guerrier : le monitoring.

Innovant parce qu'ils doivent, au quotidien, trouver des solutions aux nouveaux problèmes posés par l'imagination fertile des commerciaux et utilisateurs. Et de ce coté la ils sont très inventif pour trouver des nouveaux problèmes.
Au dela de ce problème (réel), le sysadmin est respectueux des normes, et beaucoups de normes sont faites pour eux. Cela fait pleinement partie du processus d'innovation, c'est même un peu l'aboutissement d'une innovation d'ailleur.

Les problèmes sont en general de cet ordre :
- J'ai une succession de tache a accomplir.
- Comment faire en sorte que l'ordinateur l'accomplisse pour moi ?
- Est ce que je devrai executer cette succession de tache plusieurs fois ? Si oui, comment l'automatiser ?
- Est ce qu'elle devra etre executée a intervalle regulier ? Si oui, comment l'automatiser ?
- Dans la mesure ou l'execution est automatisée, comment s'assurer du bon deroulement de l'execution ?
- y'a t'il moyen d'automatiser le controle du bon deroulement de l'execution ?
- que faire en cas de problèmes ? y a t'il moyen d'automatiser la résolution des problèmes courant ?

On pourrait aller comme ca jusqu'a l'infini, mais on s'arrete en general au moment ou le temps passé a l'automatisation et au controle dépasse le temps passé à le faire "manuellement" plutot que de faocn automatique.
On ne peut pas passer non plus tout notre temps a gerer toutes les exceptions dans le bon deroulement d'une tache à accomplir. Ca serai une perte de temps, d'energie, et on ne peut pas imaginer tous les problèmes possibles. Et l'ordinateur à un enorme defaut : il n'est pas capable de s'adapter à un problème pour lequel il n'a pas été programmé. C'est la qu'intervient le sysadmin...

... et c'est ce qui fait ses competances :
- Politique du moindre effort : Ce qui peut etre automatisé dans un temps raisonnable, à un cout raisonnable, (ajoutez ici n'importe quelle contrainte specifique a un environnement de travail), doit l'être.
- Veille technologique : Est ce que mon problème que je m'aprete a résoudre, n'a pas été déjà résolu par quelqu'un d'autre ?
- Adaptation, evolution, innovation : Il y aura toujours quelque chose, ou plus generalement quelqu'un, pour creer les problèmes les plus dingues.  Et il faudra bien faire avec, et s'adapter a la situation.

Pour la petite histoire, le "molly-guard" :
Les boutons "molly-guard" sont ces fameux boutons avec un capot destinés à prevenir d'une manipulation accidentelle. En general, sur les "gros boutons rouges" sur lesquels il ne faut appuyer dessus qu'en cas d'extreme urgence. A l'ère prehistorique de l'informatique, les mainframes IBM 3431 avaient un gros bouton rouge d'arret d'urgence. Après que la fille d'un programmeur ai appuyé 2x sur le bouton dans la même journée les admins du mainframe ont fini par rajouter un capot protecteur sur le bouton.
Cette fille s'appelai "molly", et le "molly-guard" venait d'être inventé ;)

IBM n'est pas du genre à laisser des problèmes de coté ... et pourtant, ils n'avaient pas pensé à molly. (mais qui aurait pu ? Ca parrait evident maintenant, mais a l'époque ...). Bon, c'est plus pour l'humour (qui vaut ce qu'il vaut) que pour demontrer la capacité d'innovation necessaire à un sysadmin, mais ca montre bien qu'on ne peux pas penser à tout et qu'il faudra toujours un humain derrière pour gerer ce qu'un ordinateur n'arrive pas a gérer du fait de son cruel manque de capacité d'adaptation et d'innovation. Et que, par consequent, un bon sysadmin qui a reussi a automatiser l'automatisable ne sert plus qu'à gerer des problèmes nouveaux.  (Dans un cas idéal, dans la réalité il y a beaucoup de contraintes (souvent financière et de temps) qui font qu'un sysadmin ne sert plus qu'a ca).

C'est la loi de murphy : Si ca peut merder, ca merdera. Et cela arrivera de preference au pire des moments.
Une vidéo vaut souvent 1000 mots :




Voila... j'ai fini mon exercice de style pour expliquer qu'un sysadmin et ecolo et innovant.

Ah non... j'ai pas parlé du coté écolo.
Bah, c'est déjà largement expliqué dans les posts precedents. Il est écolo pour des raisons economique (cout de l'energie) mais c'est écolo quand même, n'est ce pas ?

PS : faut que j'arrete de faire des posts trop long ...

Rédigé par kerunix Flan

Publié dans #Exercice de style

Repost 0