Articles avec #exercice de style tag

Publié le 7 Mai 2012

Parce que je me suis fait super chier a pondre ca pour repondre a un pote sur G+, ca se conserve :

 

Tout a commencé par une vidéo : 

 


 

 

A laquelle j'ai répondu par un premier pavé (en 2 partie en fait, mais bref) : 

 

Rien a redire, bonne vidéo qui correspond a ce que je sais du fonctionnement general de l'economie.

Il manque des details, mais bon...

Au moment où il explique que la dette augmente la dette (du fait des interets) il aurait pu expliquer c'est ce qui nous condamne a la croissance (augmenter la taille de la baignoire pour reprendre sa metaphore) afin que la dette reste une taille raisonnable.

Un des problemes majeurs actuels est que les pays europeens ne sont pas d'accord sur la quantité de monnaie a "creer", qui influe très particulierement sur le taux de change.

 

Mais il ne faut pas se meprendre sur le role des etats dans la situation actuelle. La quantité de reserve dont doit disposer une banque est dependant du beneficiaire du credit.

Les etats se sont bien tous mis d'accord bien comme il faut pour que, dans le cas des pret aux etats, les banques doivent disposer de très exactement 0% de reserve-fractionnaire/fond-propre/je-sais-pas-le-mot-exact du montant preté. Autrement dit : de l'argent gratuit !

Fort logiquement les banques ont prete a fonds les boulons aux etats, l'argent gratuit ca se refuse pas. Et quand un etat ne peux plus payer ... c'est le drame. 

Qu'un etat rembourse ou pas, la banque doit quand meme "detruire" cet argent... elle prend cet argent, bien obligé, sur ses fonds/reserves/machins. Sachant que 0% de cette reserve est destinée a couvrir les credits aux etats. 0€, que dalle, peanuts. Donc c'est sur les autres reserves.

Les reserves etants entamées, les banques ne peuvent plus preter pour "l'economie reelle" (aux entreprises privées). Car contrairement aux pret aux etats, les banques ont besoins de vraies reserves/machin/truc pour preter aux entreprises privées (voir Bâle III :http://fr.wikipedia.org/wiki/B%C3%A2le_III ).

Pas de reserve -> pas de prets a l'economie reelle -> pas de croissance -> pas assez de recette pour l'etat -> endettement de l'etat et on est reparti pour un tour. C'est le tour qui attend le prochain president (il se trouve que c'est hollande mais, honnetement, ca change pas grand chose), et ca va piquer les gencives.

Ce qui explique les milliards qu'on a preté aux banques (et que les banques ont remboursées illico-presto), ca leur a permis d'avoir des reserves pour pouvoir preter a nouveau et faire rentrer le cash (payer ses dettes, ses employés, ses actionnaires, ses loyers, ...).

 

On me demande :  "Et tu trouves normal que les banques privées s'engraissent sur les états donc ?"

 

Ma réponse, 2ème pavé : 

 

Le mecanisme actuel n'est pas "normal" non.
Mais si les politiciens passés n'avait pas été completement con et irresponsable, a savoir : acheter les electeurs en prometant plein d'argent gratuit a coup de planche a billet) tout en ignorant les consequences (que l'on paye, très cher) alors on n'en serait pas la.
En bref, ils ont fini par tous se dire que l'argent etait une chose bien trop importante pour le laisser aux mains des politiciens (ils se sont dit ca en visant les autres, pas eux même).

C'est d'une debilité incroyable... l'europe dans l'etat ou elle est d'une debilité incroyable aussi. Les raisons de la création de l'euro sont aussi un bricolage infame. Ce qui a poussé au cul la creation de l'euro c'est que les caisses de la BNF etaient completement a sec et que l'allemagne n'avait plus les moyens de soutenir la france. Et le même merdier se profilai un peu partout. Crise blabla etc et paf sans euro l'europe coule. 

Bah on a repoussé l'echance un peu plus loin, on aurait pu se rattraper, toussa, mais non... tout le monde s'est joyeusement engraissé sur le dos de la bete sauf qu'en plus, cette fois, ils y ont melés les banques jusqu'au cou (avec leur consentement bien sur, "le gras, c'est la vie!").

Et maintenant, haha, "c'est pas nous c'est les banques ! bouh bouh les vilains !. On a fait tout pareil qu'avant mais cette fois on peut taper sur l'intermediaire (les banques donc) entre les banques centrales et l'etat alors qu'avant y'en avait pas et du coup c'etait notre faute, le bad-trip quoi..."

J'te conseille de regarder avec attention "faiseurs d'euro". J'aimerai trouver la version complete (51mn) sur le net mais je trouve pas, alors a defaut : une version courte de 38mn sur youtube : Faiseurs d'Euro.avi

Les raisons de la 2eme guerre mondiale sont pas mal gratinées aussi. Non vraiment, l'economie est une chose bien trop importante pour laisser ca aux politiciens.

 

Bon seigneur qu'il est : C'est une réponse satisfaisante. Mais du coup, tu n'as rien contre le fait qu'on réouvre les vannes de la BCE afin d'arrêter de filer du poignon gratuit aux banques ?

 

Ha bein ... repavé ! :

 

Mmmmmmmmmmoui et non ?

Tout d'abord, qu'est ce qui empeche les etats d'emprunter a l'infini ? En 1 : Les interets ! L'argent n'est plus basé sur l'or ni aucune ressource finie quelconque. Si t'enleve les interets, hein, la dette ou s'en tape un peu finalement. 

y'a aussi le probleme du monde autour de la france et autour de l'europe :
- Si l'euro etait une ressource infinie il ne vaudrait rien, 0, que dalle. Europe morte.
- Si la BCE se mettai a creer tres massivement des euros pour les preter a des taux ridicules aux etats (qui emprunterai donc a nouveau comme des gros bourrins) l'euro face aux autres monnaies du monde se vautrerai severement la gueule : inflation, euro faible, pays exportateurs pas contents.

Par pays exportateur il faut comprendre l'allemagne. L'allemagne qui a dit "oui bon d'accord a l'europe mais .... mais on va arreter les conneries parce que j'ai un Deutsche Mark qui dechire sa race là. Alors faut que l'euro il dechire sa race tout pareil". Et pour que l'euro il dechire sa race faut se calmer sur la pompe a pognon. 

Donc on va tous gentiment signer le traiter de Maastricht et creer l'euro. Traité que la plupart des etats n'ont absolument pas respecté et on se retrouve dans la même merde qu'avant, avec ou sans banque, avec ou sans europe, avec ou sans allemagne, nos gouvernements sont infoutus de gerer correctement du fric, surtout en france...

Donc j'aurai bien dit oui mais... rerereculer pour mieux sauter... ENCORE ?!

Et puis bref, c'est anticonstitutionel de toute facon ...

 

Bah... ca vaut ce que ca vaut, m'enfou, j'assume ce que je pense mais je crains d'etre mal compris :)

 

Edit : Bon et j'ai fini par 2 commentaires un peu trolleur, finalement je les mets ici aussi :

 

- Mais bon la constitution il parrait que ca se negocie :)

 

Tiens j'ai oublié de troller sur Hollande et les euro-obligation. Encore un truc magique pour pouvoir emprunter encore plus de pognon a des investisseurs privés. Privatisons l'europe pour financer les promesses electorales. Fuck yeah ! \o/


Voir les commentaires

Rédigé par keru

Publié dans #Exercice de style

Repost 0

Publié le 3 Avril 2012

Rédigé par keru

Publié dans #Exercice de style

Repost 0

Publié le 2 Avril 2012

Je progresse :)

 

flames4.png

Voir les commentaires

Rédigé par keru

Publié dans #Exercice de style

Repost 0

Publié le 2 Avril 2012

Rédigé par keru

Publié dans #Exercice de style

Repost 0

Publié le 29 Janvier 2012

Rédigé par keru

Publié dans #Exercice de style

Repost 0

Publié le 29 Janvier 2012

Rédigé par keru

Publié dans #Exercice de style

Repost 0

Publié le 16 Janvier 2012

Rédigé par keru

Publié dans #Exercice de style

Repost 0

Publié le 9 Novembre 2010

Finalement W. Bush n'a fait que reéquilibrer la tendance budgetaire ? :)usa-deficit-wtf.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par keru

Publié dans #Exercice de style

Repost 0

Publié le 26 Octobre 2010

Coucou le blog, ca fait longtemps que je n'avais pas posté du texte ici.

 

J'y vais de mon avis sur la retraite (pour les insultes c'est en commentaire, merci). Juste avant je fais un petit topo : Je ne suis pas ouvrier ni au smic. On ne peut pas non plus dire que je sois un adepte de la "solidarité collective" (encore moins quand on m'oblige à être solidaire, mais passons). Bref, la retraite par repartition n'est pas très exactement à mon avantage. Payer aujourd'hui et demain la retraite de ceux qui ont beneficiés d'un (vague) plein emploi alors qu'on est en (très nette) pleine crise d'a peu près tout (y compris de l'emploi donc merci de le souligner) c'est une injustice sociale tout court.  Mais bon, ça, c'est la vie et je l'accepte. Nos parent, grand-parents et ancetres ont pensés faire ce qu'il y avait de mieux à faire et ils ne s'imaginaient pas qu'au 21ème siècle on en soit merdier généralisé actuel. On ne peut pas leur en vouloir.

Voila pour le topo.

 

Pour la réforme maintenant. Ce qui est vraiment vraiment vraiment flippant ce sont les politiciens qui disent "Haaa mais faut pas nous en vouloir ! C'est juste une recommandation du FMI ! Les autres font pareil hein." (souriez vous êtes filmé).

HO ?! Rien que ça ? Tout va bien alors, c'est juste un organisme regroupant 187 pays qui existe pour sauver des pays d'un défaut de paiement au nom de la stabilité financière. Je cite wikipedia : "Le FMI conditionne l'obtention de prêts à la mise en place de certaines réformes économiques visant de manière générale a améliorer la gestion des finances publiques et une croissance économique équilibrée a long terme." (Pour avoir une idée du genre de réformes economiques, regardez du coté de la grèce, merci).  

Nous n'en somme pas encore au point de faire allégeance au FMI dieu merci heureusement. C'est juste un méchant coup de pied au cul qui dit qu'on est a la limite de perdre la sacro-sainte quotation financière AAA de Moody's, Standard & Poor's et Fitch Ratings (3 société privées qui font la pluie et le beau temps sur qui peut preter a qui et sous quelles conditions (je resume hein)).

Bref, si on n'applique pas les recommandations du FMI, les marchés financiers vont nous faire la gueule, la france aura beaucoup de mal à emprunter : L'emprunt coutera plus cher, les conditions seront moins favorables et on aura une capacité d'investissement encore plus affaiblie qu'elle ne l'est déjà. (et hop, roule ta boule, la france est en solde! (souriez vous êtes chinois =^_^= )).

 

S'il y a bien quelque chose en quoi les francais ont encore moins confiance qu'en sarkozy, c'est les marchés financiers. On est en pleine crise financiere, faut pas nous en vouloir mais les rideau de fer des entreprises qui ferment les unes après les autres on commence a les remaquer, même entre 2 énormes tas de poubelles non-ramassées depuis la grève des éboueurs (et ca commence sérieusement à devenir un problème sanitaire grave à toulouse). Sarkozy essayerai t'il de retrouver la confiance des francais ? Certainement pas, il essaye de retrouver la confiance des marchés financiers en bidouillant les retraites qui, franchement, aurait pu attendre des conditions plus favorable à une réforme si ce n'etait pas une recommandation pressée des marchés financiers.

 

Ayé, maintenant je stresse, moi qui ne soutiens pas franchement la grève, je stresse. Parce que avec cette petite reflexion que je me fait en écrivant cet article j'en arrive au constat que la reforme des retraites interesse avant tous les marchés financiers qui sont en pleine misère et qui aimeraient bien, n'en doutons pas, que la france passe à une retraite par capitalisation. Et c'est ca le plus flippant. Que notre retraite lointaine depende petit à petit de l'etat de santé d'un marché financier en pleine débacle c'est ... completement dingue ! D'ailleur même les politiques (ceux au pouvoir hein, pas ceux qui braillent en attendant de le prendre) se disent qu'il faudrait garder un systeme par repartition autant que faire se peux, tout en trouvant quand même moyen de sauvegarder les bonnes grace de la finance de haut-vol.

 

Pas facile ... surtout que dans notre quotidien de francais on s'en tamponne les baloches (ou les miches) de ces bonnes graces. On veut pouvoir garder en minimum de confiance en l'avenir. Même pas l'avenir proche, parce que la confiance a court et moyen terme on la vois dans les sondage de confiance en sarkozy qui bat des records d'impopularité.

Non non, l'avenir lointain, laissez nous encore un minimum d'espoir que un jour, peut etre, quand on sera vieux, on pourra regarder le passé en se disant : "putain on a chié quand même, sale epoque qu'on a vécu mais on a reussi à s'en sortir".

Et s'il y a bien un seul et unique foutu symbole d'un avenir où on pourra se la couler tranquille, c'est la douce et paisible retraite ... que l'etat viens de severement pilloner en laissant un debut de porte ouverte à une dependance de nos retraite a la santé des marchés financiers.

 

Pour exemple, et pour conclure, il n'y a qu'a voir l'anglais moyen qui a eu un gros coup de flip quand les USA ont annoncés les amendes faramineuses (et justifiées) contre BP.  Pourquoi ? Parce que BP a perdu 50% en bourse et que, de facon très vicieuse, les retraites des anglais dependent du cours de l'action de BP.

 

C'est du grand n'importe quoi et j'en veux pas en France.

 

Voila voila, j'ai pas relu et c'est bourré de fautes. Pour raler après moi il faut poster un commentaire.

 

PS : Il va falloir que je change de design si je me remet a ecrire. Parce que la ca pique les yeux quand même :(

PS2 : design changé, ca va mieux \o/

PS3 :  j'ai rajouté quelques mots manquants, j'ai fini par me relire quand même (mais y'a toujours pleins de fautes, oui)

Voir les commentaires

Rédigé par keru

Publié dans #Exercice de style

Repost 0

Publié le 11 Juin 2009

Rédigé par keru

Publié dans #Exercice de style

Repost 0